Qu'est-ce que le link building ?

C'est une vieille tactique des référenceurs d'antan qui essayaient de placer des liens partout sur le web.

Quels sont les termes associés ?

Puisque ce terme fait référence à une action volontaire de créer des liens vers son site depuis d'autres sites extérieurs. Donc on peut aussi faire référence aux termes Netlinking, linkwheel (roue de liens), linkfarm (ferme de liens), PBN (private blog network), réseaux de sites... qui font référence à autant de pratiques fortement déconseillées par les manuels de bonnes pratiques Google, et qui sont pénalisées lorsque Google les découvre. Lire les articles suivants (parmi des dizaines sur le sujet) :

Pourquoi est-ce important pour améliorer sa visibilité web ?

Le volume de liens externes pointant sur votre propre site était autrefois un bon levier de popularité pour Google qui avait alors tendance à faire remonter votre site dans ses pages de résultats.

Quand utiliser cette technique SEO Old School ?

Jamais. Ou alors faites-le très intelligemment, et à vos risques et périls.

Comment ça marche ?

Ben en fait, ça ne marche plus vraiment. Cela fait déjà 2-3 années que des sites se positionnent en 1ère page sans backlinks. Le simple fait d'avoir des liens qui pointent vers vos pages est un signal d'alerte pour Google qui va surveiller ce qui est fait de très près. Et si vous avez des liens très moyens, genre des liens d'annuaires web ou de sites qui proposent ouvertement des échanges, alors vous allez avoir du mal à obtenir de vrais bons résultats avec vos liens.

Mais le link building c'est du Growth Hacking ?

Heu non. Le terme "Growth Hacking" est relativement récent. Il a vraiment commencé à devenir visible à partir de 2013, alors que le terme "link building" a connu son apogée de 2010 à 2012. Bizarrement, son déclin a été annoncé par le premier filtre Google Penguin qui a pénalisé les sites présentant des pratiques de net linking abusives (selon les guidelines Google) notamment à cause de l'optimisation des ancres de liens.
D'ailleurs, c'est également à cette période là (entre 2010 et 2012) que le terme "linkwheel" a connu son pic de tendance (septembre 2011 précisément). Source de toutes ces tendances : Google Trends.
Note : le net linking fait partie de l'arsenal de techniques utilisées par les growth hackers.

Quand commencer à faire des liens ?

C'est simple : ne commencez pas. Ça vous évitera :

  1. d'avoir à les retirer vous-même dans 3 mois quand un Googler vous dira sur un forum que votre site sent la sur-optimisation à plein nez et que le profil de liens externes ajoute une couche puante,
  2. d'avoir à demander aux webmasters des sites de les retirer
  3. d'avoir à faire un fichier disavow auprès de Google si les webmasters ne les ont pas retirés

Mais faire des liens grâce aux interviews est-il un moyen simple d'acquérir des liens de qualité ?

Oui, et c'est bien pour ça que tout le monde le fait. C'est même une des dernières techniques qui fonctionne encore à peu près. Donc tout le monde le fait, donc ça n'intéresse plus personne d'un point de vue utilisateur / lecteur, et d'un autre côté Google n'ignore pas cette pratique d'"article invité" donc : ça ne vas pas durer. Si vous le faites pour vos clients, vous leur faites prendre un risque. Attention, là encore, si c'est fait très intelligemment, vous avez une chance de rester un peu plus longtemps sous les radars. Mais évitez les interviews avec 2,3 liens ou plus dans les paragraphes questions/réponses. En fait, évitez tout court. Vous serez plus serein(e).

Mais faire des liens grâce aux infographies est-ce une façon créative d'acquérir des liens qualitatifs ?

L'infographie est à l'interview ce que l'os à moelle est à la croquette pour chien. Relisez tout ce qui a été dit ci-dessus, et adaptez en 100 fois plus flagrant. Les infographies polluent le web car tout le monde se pense capable d'en faire une avec sa version Photoshop piratée. Dans 98% des cas, l'infographie :

  1. Ne présente aucun intérêt (contenu obsolète ou complètement inutile)
  2. Pourrait être intéressante mais les chiffres sont mal présentés, on comprend rien, on retient rien
  3. Est moche à pleurer
  4. Est une copie d'une autre infographie que vous avez déjà vu passer il y a 1 mois

Les liens via les réseaux sociaux

La notion de partage n'est plus ce qu'elle était. Ou alors ce qui est partagé ne vaut plus rien non plus. Ou alors les deux. Ou alors les réseaux que vous avez ne sont en fait que des chatbots qui ne savent pas cliquer sur vos boutons de partage Facebook, Twitter et LinkedIn.

Et c'est bien dommage.

Les liens dans les commentaires de blogs

Encore une pratique éculée. Et de moins en moins de blogs acceptent les commentaires (leurs auteurs ont tout compris au web). Sous prétexte du spam. OK. Next.

Où placer ses liens ?

DTC ?

Les erreurs à éviter quand on veut faire du link building

Eh bien, tout ce qui a été décrit ci-dessus, en fait.

Ne pas faire de link building, c'est faire de la désoptimisation ?

Si on considère que l'optimisation (SEO) concerne uniquement le On-Site (les pages de votre site), alors tout ce qui ressort du Off-Site (les liens externes) n'est pas de la desoptimisation. Mais si on parle de stratégie globale de visibilité en ligne, alors on peut dire que NE PAS FAIRE de liens vers son site depuis d'autres sites participe à une certaine forme de dés-optimisation ! C'est en tous cas une façon NATURELLE de penser l'écosystème des interwebs.